A quelques mois de la commémoration des  200 ans de la mort du Roi Henri 1er , la population de Milot a assisté avec peine à l’incendie de la Chapelle royale de Milot construite entre 1810 et 1813 par les architectes  Chery Allock et Andrea Palladio. Ce sinistre a eu lieu le lundi 13 Avril à 2 heures 30 AM. 

1- Ce qui se dit à propos de cet incendie

Jusqu’à présent,  les vraies causes de cet incendie n’ont pas été établies, mais plusieurs riverains tout en écartant la thèse du court-circuit, car la chapelle n’est pas alimentée  par le courant de ville, s’accordent à dire que le feu aurait pris dans un bâtiment annexe sans porte, etc…. Mais personne ne peut apporter une précision autour de l’incendie….

2- Ce qu’il faut savoir à propos de cette chapelle..

2.1- Classée  patrimoine national par arrêté présidentiel en date du 28 août 1995, la  Chapelle de Milot a été construite suivant la vision religieuse, mystique et cosmique  du Général Henri Christophe

2.2- La chapelle de Milot, dédiée à l’Immaculée Conception, est depuis longtemps un haut-lieu du catholicisme en Haïti et dans le passé il servit également  de mausolée, car on y enterrait à l’intérieur des prêtres des évêques catholiques. 

 2.3- La chapelle royale de Milot, dont le dôme  mesure environ une trentaine de mètres de diamètre, et classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1982, fut fortement endommagée par le tremblement de terre de 1842, et a été reconstruite entre les années 1930-1934 par le Président Sténio Vincent. Détériorée et trouée à plusieurs endroits, la toiture en dôme de cette chapelle circulaire a été restaurée en 1971 par l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN)  en partenariat avec le Curé de cette chapelle.

3- Une restauration rapide est souhaitée

Grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers les murs de la chapelle sont encore debout. Cette sauvegarde et la proximité de la date de commémoration des 200 ans de de la mort de Henri Christophe  semblent porter la population de Milot et tout le secteur touristique à espérer une restauration célère de la chapelle royale de Milot dont l’importance patrimoniale n’est plus à démontrer.

Écrit par:
Yvon Charles
Médiateur Social & Culturel
OGDNH
Organisation de Gestion de la Destination du Nord d’Haïti

 


Voir aussi