Durant la longue lutte  pour l’indépendance d’Haïti,  la bataille de Vertières n’a pas été la seule qu’a livrée l’armée indigène haïtienne, elle est cependant, la plus décisive et la plus spectaculaire car elle a conduit à la déroute de la  puissante armée française et a surtout mis en évidence la bravoure et  et le génie militaire du Général François Cappoix.

A l’occasion de la célébration du 216ème anniversaire de la Bataille de Vertières, l’OGDNH quelques informations sur les traits caractéristiques et les prouesses militaires de Cappoix La Mort.

  • L’Homme :

Né en 1766 à Delaunay 1ère section communale de Chansolme, Arrondissement de Port-de-Paix, François Cappouet, était fils d’esclave vivant dans le domaine de riches planteurs français dont le nom « Cappouet » devint Capoix pour sa famille par déformation linguistique.

  • D’où lui vient son surnom de Cappoix La Mort ?

Le Général Cappoix jouissait d’une réputation de brave. Il était célèbre pour son intrépidité, sa détermination, sa sagacité. Son surnom de Cappoix La Mort vient du fait que la mort ne lui faisait pas peur. Suivant la petite histoire, Cappoix la Mort serait le serviteur de plusieurs loas Vodou tels que Shango, Ogou, et Brave Guédé.

  • Les prouesses militaires de Cappoix La Mort d’avant Vertières

Guerrier et stratège dans l’âme, Cappoix La Mort, il se diistingua lors de plusieurs batailles. Les historiens retiennent la prise de Port de Paix et de l’Ile de la Tortue en Avril 1803.

  • Cappoix La Mort, la véritable star de la Bataille de Vertières.

Le Général François Cappoix a joué un rôle déterminant dans la victoire remportée sur les troupes françaises par l’armée indigène. En effet, le18 novembre 1803, il fut chargé par  Jean-Jacques Dessalines de prendre le fort de  Vertières, situé sur une colline à côté de la ville de Cap-Haïtien. La demi-brigade qu’il  commandait fut quasiment décimée par le tir des canons en provenance du fort au cours des 3 assauts qu’il lança contre les troupes de Rochambeau. Pendant qu’il était à la tête de ses hommes lors du 4eme assaut, son cheval a été touché par un boulet de canon, il est tombé, mais Cappoix prit son épée, se releva et courut se mettre à nouveau à la tête de ses soldats noirs et bien que son bonnet ait été emporté par un autre boulet, il poursuivit son assaut en criant toujours « En avant! En avant!« .

Face à tant d’héroïsme et de détermination, le Général Rochambeau fit cesser les combats pour rendre un hommage appuyé à Cappoix La Mort qui fut lâchement assassiné le 19 octobre 1806 sur les ordres de  Henri Chistophe.

Écrit par:
Yvon Charles
Médiateur Social & Culturel
OGDNH
Organisation de Gestion de la Destination du Nord d’Haïti

 


Voir aussi