Ce mardi 8 Octobre 2019, le peuple haïtien commémorera le 199e anniversaire de la mort du Roi Henri Christophe (1767 – 1820). Dans le cadre de la commémoration de cet évènement, l’office de tourisme du Nord d’Haïti,  l’OGDNH (Organisation et Gestion de la Destination Nord Haïti), propose aux générations présentes et futures d’apprécier certains des traits caractéristiques du Roi bâtisseur. Ses qualités d’homme, son parcours social, son système éducatif, son nationalisme, sa vision économique, son désir de décoloniser l’imaginaire haïtien,  son idéal de grandeur son aversion de la polarisation Noir/Mulâtre autant d’aspects qui sont mis en exergues dans cet article.

1) SES QUALITES D’HOMME ET SON PARCOURS SOCIAL

Henri Christophe était un homme instruit, prestigieux, de bonnes manières, perspicace, intrépide, discipliné, intelligent, bon tacticien, visionnaire, animé d’un idéal de grandeur. Des qualités qui lui ont permis de franchir graduellement des étapes de sa vie.  Il fut tour à tour domestique de cuisine, conducteur de bœufs, charpentier, chef d’hôtel, soldat, lieutenant, général de brigade sous les ordres de Toussaint Louverture, général en chef, il fut président de 1807  à 1811 et Roi de 1811 à 1820 (date de sa mort).

2) SON SYSTEME EDUCATIF

 Dans son système d’éducation, la priorité fut accordée à la technique. Tout élève, à quelque degré d’enseignement qu’il pût appartenir, devait connaitre un art manuel. A cet effet, Il créa de nombreuses  écoles classiques et professionnelles.

 

3) SON NATIONALISME

En réponse au Roi de France pour qui a voulu qu’Haïti redevienne la colonie française de Saint-Domingue en 1814, le roi Henri répond sans équivoque : « Nous déclarons solennellement que nous ne consentirons jamais dans aucun traité, à aucune condition qui pourrait compromettre l’honneur, la liberté et l’indépendance du peuple haïtien ; fidèles à notre serment, nous nous ensevelirons, plutôt sous les ruines de notre patrie, que de souffrir qu’il soit porté atteinte à nos droits politiques»

4) SA VISION ECONOMIQUE

Grace au caporalisme agraire qu’il imita de Toussaint Louverture, le Royaume du Nord était très prospère ce qui lui permit d’exporter vers les Etats unis et l’Angleterre beaucoup de sucre et de café. Parce qu’il importa peu, la balance commerciale du Royaume était  alors positive. En effet, Christophe avait sa propre fonderie pour fabriquer ses canons, ses boulets, ses armes et des objets d’utilité courante.

5) LA DECOLONISATION DE L’IMAGINAIRE HAITIEN

Il mena sans cesse  une campagne pour la décolonisation de l’imaginaire haïtien et dans sa manière de penser en lui donnant des références, et des exemples vivants. Durant son règne, il entreprit la construction de la Citadelle, du Palais Sans Souci, de l’Eglise royale à Milot et de plusieurs autres châteaux et palais dont tout Haïtien doit se sentir fier.

6) SON IDEAL DE GRANDEUR

Contrairement aux autres  généraux de la guerre de l’Indépendance, le roi Henri avait cette capacité d’étonner son peuple par son génie et son idéal de grandeur. La magnificence de la Citadelle et du Palais Sans Souci l’atteste bien. Ces grandes réalisations devraient être la preuve que le peuple noir est capable de se doter d’œuvres architecturales qui n’ont rien à envier aux forteresses d’Angleterre et au  palais de Versailles.

7) SON AVERSION DE LA POLARISATION NOIR / MULATRE

Le roi Christophe avait bien compris le piège raciste dès les premiers jours. Non seulement il disait aux Noirs, Mulâtres et Blancs qui l’entouraient que lui était de couleur verte ! Il s’entoura d’hommes capables et ne tenait pas compte de leur origine sociale ni de couleur de leur peau.

Un précurseur de l’humanité comme il en existe malheureusement encore peu en 2019 !!!

Écrit par:
Yvon Charles
Médiateur Social & Culturel
OGDNH
Organisation de Gestion de la Destination du Nord d’Haïti

 


Voir aussi