Dans le Nord d’Haïti, les fêtes champêtres, sont des festivités populaires  à caractères  culturel, religieux, ludique  qui se déroulent de Juin à Septembre dans des zones réputées pour leurs vertus mystiques et leur fréquentation par une multitude de pèlerins le jour des célébrations.

La célébration de la Saint Jean ou Ti Jean Dantor au Trou du Nord  le 23 Juin  marque le début de la vraie période champêtre, celles de la Saint Jacques ou Ogou Feraille à la Plaine du Nord 24 juillet et de la Sainte Anne ou Aloumandia constituent les moments forts des grandes fêtes champêtres du Nord. Cependant, les deux dernières fêtes champêtres  auront lieu les 29, 30 Aout à la Grande Rivière du Nord pour la Ste Rose ( Erzulie Pierre) et le 5 Septembre à Bord de Mer de Limonade pour fêter la Ste Philomène ( Philomise).

Historic Haïti vous convie à profite de la dernière ligne droite des fêtes champêtres du Nord pour découvrir les différents aspects de ces festivités culturelles :

1-DES DEVOTIONS AUX ESPRITS VODOU.

 Durant toute la journée et parfois très tard dans la nuit, certains sans se gêner  vont directement vers les sites Vodou réputés mystiques pour régler leur ‘’affaire’’, faire des libations, prendre un bain de chance, faire une demande de protection, de guérison, de mariage, de travail, de visas, et parfois même de vengeance en allumant des bougies sous la conduite de gens possédés par des esprits Vodou

2- PRATIQUE DE L’AUMONE MYSTIQUE

Pour les aumônes mystiques  les gens distribuent soit du savon de lessive pour se débarrasser d’une guigne et s’attirer de la chance ou soit  en distribuant aux pauvres du riz au pois, du mais grillé et du gâteau pour remercier le Saint Patron ou le loa correspondant pour une faveur reçue préalablement.

3- DES RUES TRANSFORMEES EN MARCHES

Dans l’après-midi, il est difficile de circuler en ville, tant les rues sont transformées en marchés de produits de toutes sortes mais les commerces de victuailles, de fritures. Les pèlerins adorent s’arrêter sous une tente pour manger de la banane pesée et du griot.

5-  DES BAIS CHAMPETRES

Pour beaucoup de gens habillés en tenue légère, les fêtes champêtres se résument aux bals  qu’animent Septent et Tropic sur des sites en terre battue et à ciel ouvert.

 6-UNE OPPORTUNITE POUR LE TOURISME CULTUREL

Les communes où se déroulent les fêtes champêtres et ou patronales regorgent de sites naturels, culturels et historiques parfois non mis en valeur et méconnus du grand public qui méritent d’être valorisés.

 

Écrit par:
Yvon Charles
Médiateur Social & Culturel
OGDNH
Organisation de Gestion de la Destination du Nord d’Haïti

 


Voir aussi